Diffuser de la musique devient plus simple

Publié le : 30/12/2019 30 décembre déc. 2019

Diffuser de la musique auprès de ses clients (magasin, restaurant, salle d'attente…) ou de son personnel (atelier, bureaux, fêtes…) oblige le chef d'entreprise à payer des droits. Jusqu'à présent, il fallait obtenir deux licences, pour les droits d'auteur (Sabam) et les droits dits voisins (Simim, Playright). À partir du 1er janvier, indépendants et chefs de PME auront un seul interlocuteur : Unisono. Une vraie simplification…

Selon une enquête de la Sabam, 78 % des clients apprécient la musique dans les lieux publics et 71 % des salariés sur leur lieu de travail. Les chefs d'entreprise sont donc très nombreux à être concernés par le paiement des droits de diffusion.
Il existe une multitude de tarifs, en fonction du nombre de salariés, de la taille ou de la nature de l'établissement. En guise d'illustration, le coût est de 260 euros par an pour la salle d'attente d'un titulaire de profession libérale, de 750 euros par an pour un restaurant de grande taille. Une PME de dix personnes paiera 150 euros pour une simple fête du personnel, 230 euros par an si la musique est diffusée sur le lieu de travail.

Les entreprises paient au total 153 millions d'euros par an, dont 115 rémunèrent 41.000 compositeurs, 18 paient 15.000 interprètes et 20 sont répartis entre 1.800 producteurs.
La Sabam gère les droits des compositeurs, la Simim ceux des interprètes et Playright ceux des producteurs. Ces trois organismes ont créé une plateforme, Unisono, qui sera dorénavant l'interlocuteur unique des professionnels. Il n'y aura plus qu'une seule licence à demander et une seule facture à acquitter. C'est aussi Unisono qui publiera les tarifs et qui répondra à l'ensemble des questions.

Les indépendants et PME qui ont des licences en cours ne doivent rien faire : le transfert sera automatique. La fusion des droits d'auteur et droits voisins n'entraîne aucune modification de tarif. Elle donnera lieu à des régularisations : certains indépendants ou chefs de PME sont passés sous le radar d'un côté ou de l'autre et n'ont qu'une seule licence. En 2020, via Unisono, ils devront payer la totalité des droits, mais sans effets rétroactifs.

CONTACT PRESSE UCM : THIERRY EVENS     Tel : 081 48 62 61     Mobile : 0474 95 07 74
COMMUNIQUE DE PRESSE 26 DECEMBRE 2019

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Information close
ALTA LAW continue de vous épauler et prend toutes les mesures requises pour la protection de son équipe et de ses clients.

Nous privilégions encore l’utilisation des communications par voie électronique mais nos bureaux sont équipés pour vous recevoir en toute sécurité.

Le port du masque est demandé pour l’arrivée et la circulation au sein de ceux-ci.

Ok